Jeanne d'arc

 

Jeanne d’Arc est l’un des symboles les plus fascinants de l’Histoire de France. Son destin est proprement incroyable : jeune bergère très pieuse et joyeuse, elle garde ses moutons quand soudain des voix lui ordonnent de chasser les Anglais du royaume de France et de faire sacrer le dauphin Charles évincé par les envahisseurs. Elle n’a alors que 13 ans et naturellement, on ne la prend pas au sérieux. Mais la belle a de la suite dans les idées et ne lâche pas l’affaire. A 18 ans, sa ténacité est récompensée : on lui confie quelques compagnons d’armes pour affronter l’ennemi. Parmi eux, Jean de Dunois dit le « Bâtard d’Orléans », qui vit au château de Beaugency.

Jeanne traverse le Loiret et atteint Orléans. La cité, assiégée par les Anglais et les Bourguignons, est à deux doigts de capituler. Galvanisée par son énergie et sa foi, il ne faut que 10 jours à la jeune guerrière pour changer le cours de l’Histoire de France et transformer les assiégeants en assiégés. En libérant Orléans, un 8 mai déjà, elle s’empare du point de passage stratégique permettant de franchir la Loire, stoppant là les ambitions anglaises de conquérir toute la France. 

 

 

Les châteaux de la loire

 

La route des châteaux suit le cours de la Loire, sur 300 km, qui correspond au périmètre inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, mais elle s'en échappe aussi. Parce que tous les châteaux ne sont pas alignés le long de la Loire. Ils sont parfois cachés dans la forêt, comme le spectaculaire Château de Chambord, ou le plus discret château de Chamerolles. D'autres surplombent les affluents de la Loire, comme les forteresses e Loches et Chinon. Le Château de Chenonceau, par exemple, n'enjambe pas la Loire, mais le Cher, et pourtant c'est l'un des châteaux de la Loire les plus visités !

 

LES CHÂTEAUX DE LA LOIRE C'EST : 300 KM, 300 CHÂTEAUX !

Pourquoi une telle profusion ? Les grands seigneurs, comme les Comtes de Blois et Ducs d’Anjou, ont construit les premières forteresses pour se disputer le Val de Loire. Les Rois de France les ont ensuite récupéré à leur compte. Ils y ont trouvé refuge pendant les guerres de 100 ans, puis les ont transformées en résidences à la Renaissance. Les Capétiens se sont très tôt installés à Orléans (le château royal a disparu laissant son nom au quartier du Châtelet). Le pouvoir royal s’est ensuite déplacé à Amboise, puis à Blois sous les Valois. Naturellement, ministres, courtisans et favorites dignes de ce nom se devaient de résider à proximité, d'où la profusion de châteaux, manoirs et résidences !

 

Les châteaux les plus visités sont regroupés dans la partie centrale du Val, entre Orléans et Tours.